Lectures Soufies...

POÈSIE DE ROUMI

Oh! Cœur, ne t’affaire qu’avec les possesseurs de cœur, et,
Ne t’assieds que sous un arbre dont la parure regorge de belles fleurs!
Dans ce marché de parfum,
Ne te conduis pas en désœuvré!
Dirige tes pas vers Celui qui vend la véritable ambroisie.

Ne présente guère ton bol de quêteur
Toutes les fois que tu perçois une marmite en ébullition.
Sache que tous les mets ne peuvent guère te rassasier!

Peu importe les cannes à sucre,
Toutes ne recèlent pas toujours du sucre, de même que
Toutes les choses d’ici bas ne possèdent un caractère sacré,

Il n’est pas donné à n’importe quel œil
De projeter un regard rempli de la grâce Divine,
Toutes les mers ne produisent des perles.

Un cœur éveillé est pareil à une lumière
Qui illumine son propre sentier.
Abandonnez vos illusions imaginaires et
Emboîtez le pas dans le monde en turbulence de la ferveur divine.

Tiré du magazine Sufi numéro 55, 2002

Leave your comments

0
terms and condition.
  • No comments found
Back to top