Lectures Soufies...

Dans les quartiers de l'amour, il n'y a pas de place pour les vaniteux

Etre enivré en buvant le vin mystique c’est ce que demandent
ceux qui ont un cœur grand comme un océan

Oh toi qui est si cher à mon cœur !
L’amour avec Dieu c’est aussi ce que demandent les hommes parfaits

Oh toi qui est si cher à mon cœur !
Dans la communauté de ceux qui veulent s’enivrer il n’y a de place
ni pour les douillets ni pour les lâches.
Coquetteries et impatiences sont les manières des gens trop raisonnable,
Oh toi qui est si cher à mon cœur !

Mais casser l’idole qu’est le monde c’est uniquement la manière des Maîtres.
Or l’idolâtrie c’est la religion de ceux qui sont ignorants

Oh toi qui est si cher à mon cœur !
Le vaniteux ne peut pas être le confident des secrets aux quartiers de l’amour divin.
Fuyons ces incapables et restons dans l’intimité des amoureux

Oh toi qui est si cher à mon cœur !
Ne cherche pas de science ni de logique dans le cercle des amoureux, il n'y en a pas.
Raconter des histoires, entrer dans des discussions cela est le propre des savants

Oh toi qui est si cher à mon cœur !
Quant à toi, si tu veux être compagnon de nos ivresses, bois du vin avec nous et ne dit rien.
Dans notre tradition, boire le vin mystique est le « pied de nez » que nous, ignorants feront à ceux qui donnent des leçons.
Nurbarkhsh a bu du vin ; des tonneau et des tonneaux et il n’a rien dit.
Quiconque à propos de nos ivresses cause un scandale n’aura rien compris à l’Amour divin.


Titre en Persan :
KHOD FOUROUCHAN MAHRAME COUYE MOHHABAT NISTAN.DIVANI NURBARKHSH bilingue pp.121

Leave your comments

0
terms and condition.
  • No comments found
Back to top