Lectures Soufies...

L’inscription à l’Ecole du Soufisme

La réunion annuelle des soufis Nématollahi s'est déroulé à la khanéqah d'Oxford durant les derniers jours du mois de juin 2005 (équivalent aux premiers jour du mois de tir de 1384), regroupant des centaines de derviches en provenance d'Europe, des Etats-Unis, d'Australie, d'Afrique et d'Asie. Ce fut l'occasion pour les différentes khanéqah de présenter des programmes musicaux. Le dernier jour s'est déroulé la cérémonie traditionnelle du Dig-Jush, présidée par le maître de la voie Nématollahi Dr. Javad Nurbakhsh, qui a commencé la cérémonie par un discours que nous reproduisons en partie afin que tous les derviches en profitent.

Au nom du donateur de l'Existence Absolu.

Cette cérémonie de Dieu (Haqq) rassemblant des soufis venus des quatre coins du monde, est l'occasion de rappeler de manière brève et intense certains sujets qui concernent l'école du soufisme afin que l'on comprenne que prétendre être soufi ou derviche est chose aisée, mais atteindre la station d'un véritable soufi n'est pas si simple. C'est en fait une chose très difficile.

Il faut avant tout se référer à Dieu car les soufis portent leur attention uniquement sur Dieu (Haqq) en éloignant du coeur tout sauf Lui. Le Dieu des derviches n'est que amour-absolu, amour-bonté , grâce, pureté, et bienveillance, et n'a rien à voir avec la rancune, la punition et la colère. Le Dieu des derviches n'a pas besoin de notre supplication, de notre imploration, de nos prières ferventes, de nos mortifications, de nos efforts, de notre ascétisme et de nos vertus. Et si certains enseignements ont été donnés dans ce sens ce n'est que pour la bonne santé de l’âme et de l’esprit des soufis.

Lorsque le soufi veut exprimer son amour pour l’Etre Absolu, il doit faire attention à deux points importants.
Le premier est de placer l’Etre Absolu dans son cœur et sa pensée, et de se concentrer et se souvenir de Lui à chaque instant. Le deuxième est que pour prouver son amour à cet Etre Absolu, il doit aimer tous les êtres, qui sont les rayons de Dieu (Haqq), et rendre service aux créatures de Dieu, en leur donnant son amour-bonté. Si cet effort est sincère, il réunit les conditions nécessaires pour se rapprocher de l’Etre Absolu.
Donc, prêter attention et se souvenir de Dieu (Haqq) intérieurement et servir les créatures de Dieu extérieurement, c’est le bagage principal de chaque soufi qui affaiblit ainsi petit à petit son égo, jusqu'au point de s'oublier totalement.

A la fin, ces efforts sincères attireront la lumière de l'Etre, le soufi purifié contemplera alors dieu à travers l'univers par l’oeil du coeur, et il le regardera par Lui. Évidemment cela n'est ni simple, ni facile, mais cela n'est pas non plus impossible et montre simplement cette réalité : devenir un véritable soufi n’est pas chose aisée.

Ainsi, plutôt que de prétendre être devenu un Soufi, déclarez plutôt que vous êtes inscrit a l'école du soufisme, et efforcez vous, par la grâce de Dieu (Haqq), d'avancer sur ce chemin avec sincérité.

Parmi ces milliers de gens il y en a peu qui sont soufis
les autres vivent de Sa grâce.
(Rumi).


Tu imagines ou tu penses être un habitué de la taverne de la ruine
mais d’être ruiné tu en es loin hélas.
(Sheykh Mahmud Shabestari).


Là ce n’est pas la Kaaba autour de laquelle tu tournes sans pied ni tête, et ce n’est pas non plus la mosquée dans laquelle tu rugis sans politesse, c’est la ruine des disciples ou il y a des ivres inconscient depuis le matin de la prééternité jusqu'à la résurrection.
(Khajeh Esmat Bokhârâi).


Discours traduit du magazine SUFI N°69.

Leave your comments

0
terms and condition.
  • No comments found
Back to top